Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 10:20
Suite de la série d'articles sur la SF par Quentin Caffier.

Pour lire le premier qui sert de prologue, cliquez ici.



C’est sans doute une évidence : ce film culte est une grosse influence pour la série.

Sorti en 1985 et réalisé par Robert Zemeckis, le film raconte les aventures de Marty Mac Fly et de son ami Emmet « Doc » Brown, inventeur d’une machine à voyager dans le temps. Alors que « Doc » fait à Marty la démonstration de sa machine (installé dans une voiture de sport mythique : la De Lorean DMC-12), il est assassiné par des terroristes libyens et Marty prend la fuite à travers le temps pour se retrouver en 1955. Là, il empêche accidentellement ses parents de se rencontrer, et il passera tout le temps du film a essayer de corriger cette erreur.

Car c’est bien là que ce situe tout l’intérêt du film : il développe le principe de paradoxe temporel. Si Marty empêche ses parents de se rencontrer, ils ne pourront pas le concevoir, et arrêtera d’exister. Mais si Marty n’existe pas, il ne pourra pas empêcher ses parents de se rencontrer donc… on arrive à un paradoxe.

On peut retrouver dans le Visiteur deux éléments fortement inspirés de Retour vers le Futur. Tout d’abord, le personnage décalé et un peu fou joué par Florent n’est pas sans rappeler le fameux « Doc » du film. Si son look général tient plus de Kyle Reese (dont nous reparlerons) que d’Emmet Brown, ses mimiques, tics et son élocution en sont fortement inspirés.

Ensuite, François prend un malin plaisir à détourner le concept de paradoxes temporels, notamment dans l’épisode « Le Policier Bis », ou Raph demande au Policier si son amnésie est due à un paradoxe temporel (et où ce dernier répond « Non, parce que je bois ».

Enfin, dans Retour vers le futur 2, le fils de Marty est joué par… Michael J Fox, soit le même acteur que Marty lui-même. Cette situation sera moquée dans l’épisode « L’aïleul » , quand le Visiteur trouve Raph crédule d’avoir pensé que son ancêtre avait la même tête que lui.

Evidemment, les deux derniers exemples se retrouvent dans d’autres films. Mais tous les enfants des années 80 (dont François, Florent et moi faisons partie) ont été fortement influencés par cette trilogie culte.

Next Time : Terminator

 

 

QUENTIN

 

Partager cet article

Repost 0
Published by François Descraques - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Goffi 13/12/2009 02:07


Mackwic> j'ai pas dit "agressif", mais "excuse bidon" je trouve ça assez moyen comme terme, vu le temps qui doit être passé sur la série, moi ça me ferait pas plaisir. Mais bon je parlais pas te
ton commentaire en particulier, ça fait plusieurs fois que je vois des remarques assez moyennes (je dis pas, on peut débattre du scénario et tout, mais y'a la façon de le faire AMHA).


Mackwic 12/12/2009 18:02


François > Ahaha! Les mettre à jour. J'aime bien l'idée! ^^


Goffi > Euh, tu vois de l'agressivité dans mon message? Relis un peu. J'ai énormément de respect pour ce que fait l'équipe FrenchNerd. ;-)

Sinon moi les incohérences ça me laisse pas de marbre, ça me travaille. Déjà celle là j'y pense à chaque épisode depuis pas mal de temps déjà. J'attendais l'occasion pour le souligner.

Chacun sa lecture, chacun sa vision. Le tout est une question de respect et de compréhension.
C'est comme le seau à caca, perso j'aime moyen, mais je comprend parfaitement que certains trippent là dessus (surtout avec le jeu de Raph et de Florent juste énorme).


Goffi 12/12/2009 12:01


Très honnêtement on s'en tape un peu s'il y a des incohérences ou si on voit la caméra dans les lunettes, c'est fou tous ces gens qui veulent absolument trouver la petite bête (si encore c'était
dit gentiment). Je ne connais pas un film qui n'est pas blindé d'incohérences, surtout quand il est question de voyage dans le temps (on peut trouver des erreurs énormes dans des retours vers le
futur, terminator, l'effet papillon, etc). Ces films n'en sont pas moins de bons films (enfin terminator s'arrête au 2 et l'effet papillon n'a pas de suite).


Tiens pendant qu'on est dans les références, quand Raph se réveille et croit à un rêve, c'est une référence à retour vers le futur (j'ai cru qu'il allait voir sa mère :) ) ?

PS: Dans le genre film incohérent je viens de me refaire les gremlins, c'est vraiment excellent (surtout le 2). "Est-ce que ceci est civilisé ? Bien sûr que non ! Drôle oui, mais certainement pas
civilisé" :D


Mackwic 11/12/2009 22:13


Tiens en parlant de paradoxe et de scénario, dans le Visiteur, ça n'a choqué personne l'excuse bidon des machines à remonter le temps qui ne peuvent pas aller plus loin que leur jour de
fabrication?

Cela voudrait dire que l'utilisateur est obligé de revenir TOUJOURS au même jour: celui de la création de la machine.
Autrement dit, l'utilisateur de machine temporelles serait coincé à jamais entre différents espace-temps, le passé lointain et le passé proche. Désynchronisé à jamais de son présent. Pas très cool
j'ai envie de de dire... ;)

(en plus du fait que ça ne colle pas avec ce qu'on a vu dans la série...)


François Descraques 11/12/2009 23:26


Pas si tu les mets à jour.


TARDISienne 11/12/2009 18:27


Retour Vers le Futur ... C'est juste génial.
Vous pouvez pas le comparer au Visiteur XD. Mais vraiment, j'adore le Visiteur, mais si on part dans ce sens, on peut comparer la web-série à n'importe quel oeuvre traitant du voyage temporel.
Après, dans le côté un peu "fou", le visteur et Doc se ressemblent ... J'imagine que le visiteur est loin d'être un savant, et Doc est plus du genre grande source de savoir (qui se trimbale pas
avec son sot à caca à chaque voyage dans la De Lorean ! En plus, doc a un chien.).

Bon, je sais pas pourquoi je critique. Les gens qui aiment Back To The Futur (ouey je suis bilingue en plus) sont mes amis :D

Sinon, je trouve les articles cools,ça fait couger le blog (et les gens aiment bien commenter les articles ...).

Nom de Zeus !


Goffi 11/12/2009 11:29


Retour vers le futur est clairement une série cultissime pour tout fan de SF qui se respecte (et effectivement pour ceux nés autour de 80). Je viens de me les refaire en VO, j'aime toujours autant
(et les nombreux clin d'oeils entre les épisodes - alors qu'il n'y en avait qu'un de prévu à l'origine - sont excellents, j'en trouve encore que je n'avais jamais remarqué).

Et ce que je trouve assez grandiose, c'est que certaines visions futuristes de l'épisode 2 sont prêt d'exister voire existent déjà. Le magasin d'antiquités des années 80 serait approximativement le
même ("à l'époque on utilisait du papier pour les livres" ==> on est en plein dedans avec les livres électroniques), la 3D bien que ne datant pas d'hier est complètement revenue à la mode (bon
on ne peut pas encore se passer de lunettes comme dans le film - quoi que certains écrans le permettent si on regarde sous un certain angle -), et les gamins qui disent "c'est nul faut se servir de
nos mains" pourraient quasiment dire la même chose avec les nouvelles technos d'analyse d'image (je pense à Sony et Microsoft sur ce coup, dans la lignée de Nintendo avec la wiimote, ou des
expériences faites avec la wiimote par Johnny Chung Lee entre autres).
Bon, mais le skate volant (sans source d'énergie ! ou alors bien planquée), on l'attend toujours...


Quentin Caffier 11/12/2009 01:10


Oups, désolé pour les fautes d'orthographes. Et dire que je suis sensé avoir fait une prépa littéraire... je manque vraiment de concentration et de sommeil.

Je suis content que les commentaires poursuivent le débat et soient aussi constructif. C'est très difficile de résumer un sujet en 20 lignes, du coup votre participation permet d'avance
intelligemment :)


olbatar 10/12/2009 23:22


MARTY!!! TU DOIS APPRENDRE A PENSER EN QUATRE DIMENSIONS!!!


kevin 10/12/2009 19:09


Pour revenir dans l'épisode de l'aieul, j'ai l'impression que le personnage était plutôt inspiré de Jaquart dans les visiteurs (totale opposition de caractère entre l'ancetre et le descendant).
Sinon dans retour vers le futur, je pense qu'au contraire les scénaristes ont complétement négligé le paradoxe temporelle:

1- dans le 1, marty a jusqu'a la fête du lycée pour reparer son erreur et si il n'aurait pas reussi, le film montre que cours de l'histoire serait modifier meme si marty n'existe pas. (et je suis
d'accord avec un autre commentaire comme quoi a aucun moment le film parle de paradoxe)

2- dans le 2, et c'est la preuve qu'il n'ont pas pensé au paradoxe, le vieux biff va en 1955 pour donner à son double du passé le moyen de changer son destin. Biff devient riche, tue george mcfly,
épouse lorraine et on apprend que dans le 1985 alternatif, marty ne vit plus a hill valley mais dans un pensionnat en Suisse. Donc si marty n'est plus a hill valley, il n'a jamais fréquenté DOC et
celui-ci aurait eu aucun interet à aller en 2015 pour eviter la prison au fils de marty et enfin, le vieux biff n'aurait pas pu retourner en 1955.

A part ca j'aime bien la tournure que prend le visiteur du futur et le blog en général est très interessant (j'y vais beaucoup mais je mets jamais de coms donc je me permets d'ajouter cela
lol!)

bonne continuation!!!


Mobius one 10/12/2009 18:46


Je n'ai pas beaucoup de souvenirs de Retour vers le futur car je regardais ça surtout quand j'étais enfant. Mais si, ça repasse, je les re-regarderais sûrement avec beaucoup de plaisir.

Next time : Terminator
UNE DE MES SAGAS PRÉFÉRÉES !!! Je donnerais probablement mon avis sur chaque épisode quand l'article sera publié.

@Mauvaise Langue : Je connaissais cette vidéo : elle est extraordinaire. Je suis tombé dessus en cherchant une vidéo du même genre que celle-ci : http://www.youtube.com/watch?v=JxbzUb-jRIE
Et celle-ci (y a plusieurs épisodes) : http://www.youtube.com/watch?v=dUSbId7Earc


Mauvaise langue 10/12/2009 18:09


Libyen, pas Lybien !

Sinon, je vous suggère cette vidéo : How Terminator Should Have Ended

http://www.howitshouldhaveended.com/videos?bcpid=51434042001&bclid=41247345001&bctid=40751378001

A part ça, je suis un grand fan du VDF et je fais régulièrement de nouveaux convertis. Alors merci de continuer comme ça. ;)


François Descraques 10/12/2009 18:25


arf, c'est la quatrième fois que je corrige les fautes !
Pour la vidéo, elle est géniale. je kiffe leur sketchs ^^


Benoit Sokal 10/12/2009 16:29


Sympa comme tout cette petite analyse de Retour vers le Futur, et je le confirme, même étant né en 1987 (soit, après le premier, et bien trop jeune pour les avoir vu au ciné), j'ai toujours adoré
cette trilogie. Rien que pour les acteurs, totalement barrés et délirant tout en traitant d'un sujet faisant fantasmer presque tout le monde sur Terre (qui n'a jamais rêver de voyager dans le temps
?)

Concernant le principe du paradoxe temporel, on pourrait plus parler du cercle du temps en fait. Je m'explique : en gros, j'agis dans le passé, donc change le futur (donc je n'existe plus), je
disparais alors dans le passé, et donc, mes actions dans le passé ne peuvent plus avoir existé (puisque je n'existe plus), et alors, le passé redevient normal, et donc, je peux finalement agir dans
le passé (puisque je n'ai en fait pas disparu), donc changer le futur (puisque je peux agir dans le passé), et ainsi de suite... Ca donne mal au crâne ? C'est normal ;-)
(peut-être trop de "donc" ?)

Sujet plutôt intéressant que le voyage dans le temps et ses conséquences...

Malgré tout, je reste convaincu d'une chose : la SF s'est toujours inspirée des fantasmes des hommes, que les scientifiques ont tenté ensuite de mettre en œuvre par tous les moyens. Certains ont
réussi (le voyage dans l'espace, voler, plonger dans des profondeurs insoupçonnées, ...), mais le voyage dans le temps est et sera toujours impossible. A cause d'une théorie à laquelle j'adhère, le
temps n'est pas une ligne droite, ou un serpentin, mais un triple noeud qui a prit l'eau et qui est sa mère trop dur à dénouer... En gros, il est impossible d'agir dans le temps. ;-)

Par contre, agir contre le temps, là, ça peut se faire. Faut juste se lever plus tôt le matin... ;-)
(ou se convaincre que les tartines de lotions anti-rides ne sont pas des attrapes-couillons...)


rajiv 10/12/2009 16:00


Bonjour,

Comme Edouard, je pense que Retour vers le Futur est avant tout une comédie où la SF est un pretexte. Et c'est cela qui est le principal rapprochement avec LVDF. Tu dis que LVDF tourne en dérision
certaines scènes de RVLF mais en réalité, RVLF tournait déjà en dérision certains codes SF. Le fait de faire jouer les ailleurs par les même acteurs par exemple est clairement comique et
décalé.
Après personnellement, je vois deux clins d'oeil directs au film de Zemeckis :
Episode 15 : "To the futur"
Episode 17 : Le policier dit ; "ON devrait pas disparaître là, pouf, comme par magie?"
En ce qui concerne les paradoxes dont tu parles tant, une différence notable, on peut interagir avec son double du futur sans créer de paradoxe.

Finalement, la vrai , c'est peut on changer le futur? Dans RVLF, clairement oui, mais ça entraîne des paradoxes à n'en plus finir. Dans Lost au contraire, tout est déjà écrit, les personnages
étaient supposés remonter le temps dans la saison 5. A priori, on est plutôt dans le WHH de LOst pour le moment, mais ça peut encore changer.


bafouilleux 10/12/2009 16:00


J'aime bien ton analyse du visiteur, il y a beaucoup de références que j'avais zappées. Il y a juste deux trois coquilles
- lybien (manque un s )
- a essayer (accent)
- ou ce dernier (accent)
- sera moqué (manque un e, d'ailleurs "parodiée" ne serait-il pas plus simple ici? enfin ça c'est personnel)
- quand le visiteur trouve raph crédible d'avoir pensé que son ancêtre avait la même tête que lui. (c'est peut-être moi mais cette phrase est bancale). Je mettrais plutôt: quand raph trouve
crédible que l'ancêtre du visiteur puisse avoir la même tête que ce dernier.

Voilou.


Kiv 10/12/2009 15:42


Terminator ??

Oh la la, le fait que ke père de John soit envoyé par John lui-même est juste impossible. Mais bon, on verra dans le prochain article


pi 10/12/2009 13:44


"là que se situe", trés bonne présentation, merci


Benjamin 10/12/2009 13:26


Tout d'abord bonjour à l'équipe de frenchnerd, que je félicite pour son travail!!!
Je suis moi aussi un mordu de science fiction!!! (ma série favorite est Sliders, et bien sur maintenant le visiteur du futur)! Retour vers le futur fait partit des me ilm favoris aussi!!
et je laisse un commentaire sur l'épisode 18 ici, car le paradoxe temporelle, ben on le voit gros comme un patate dans cette episode (cette il faut se souvenir de ce que dit le chef de la police
temporelle ds le precedent episode!)
Franchement épisode génial, émouvant, et le jeux des acteurs est parfait, l'ambiance aussi d'ailleur!!!
Pour ce qui est du paradoxe temporel, vous avez gérer :
car en gros Le visiteur veux empecher Raph de créer la police temporel, et raph en a tellement marre que le visiteur vienne lui pourrir la vie que quand il apprend que c'est lui qui créer la police
du temps, et bien c'est pour lui une opportunité de se debarrasser du visiteur!!!
ensuite le chef de la police, nous apprend, que pour que raph puisse créer la police du futur, il a besoin d'un objet venant lui meme du futur!!! (le transmutateur temporelle ou je ne sais comment
vous l'applez, que raph prend au visiteur ds le dernier episode!!!
c'est la que l'on comprend que si le visiteur n'avais jamais commncer a embeter raph, la police du temps n'aurais jamais exister dans le futur, et donc ne serai jamais intervenu, et dc....c'est une
boucle.
Est ce bien cela le paradoxe de la série???
En tout cas bonne continuation!!


niknikko 10/12/2009 13:13


je suis désolé mais retour vers le futur ne traite pas du tout du paradoxe temporel
justement la question "si Marty n'existe pas, il ne peut pas empêcher..." n'est pas posée

ici le voyage temporel n'est qu'un prétexte pour aborder le sujet des générations:
comment étaient nos parents à notre âge ?
c'est ce qui rend ce film si génial, de voir ici le décalage
de découvrir que ta mère elle trainait dans un parking et elle buvait

cet équilibre entre l'aventure, la sf et un VRAI sujet à la base
trouve toute sa magie dans le scénario qui est simplement parfait
comme toujours, pas de sujet, pas de scénario pas de film
rendons vite fait hommage à Bob Gale, le comparse de Zemeckis pour l'écriture de ce chef d'œuvre


Edouard 10/12/2009 11:43


Intéressante analyse ;)


BOUTIQUE

AFFICHE-JEU-LA-RELEVE AFFICHE-DVD-Saison2.jpg AFFICHE-DVD-Saison2.jpg AFFICHE-DVD-Saison2.jpg

AFFICHE-BO-2.jpg AFFICHE-DVD-v3.jpg Laura_Descraques_boutique.jpg

Rechercher Une Vidéo