Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 13:32

Suite de la série d'articles sur la SF par Quentin Caffier.

Pour lire le premier qui sert de prologue, cliquez ici.

Pour lire le second sur RETOUR VERS LE FUTUR, cliquez ici.


bann-Articles-copie.jpg
TERMINATOR

1984, en plus d’être le titre du célèbre roman de George Orwell, est aussi l’année de sortie du premier volet de ce qui deviendra la Saga Terminator. Réalisé par James Cameron, à qui l’on doit également « Aliens, le retour », « Abyss » et prochainement « Avatar », le film confirme le statut d’Arnold Schwarznegger en tant que superstar.

Ce dernier joue le rôle d’un robot de 2029, époque à laquelle les machines ont exterminées tous les humains. Tous ? Non ! Un petit groupe résiste encore et toujours mené par leur chef John Connor. Incapable de tuer ce dernier, les machines décident d’envoyer leur T-800 en 1984 pour tuer sa mère : Sarah Connor. Kyle Reese est alors envoyé par les humains pour protéger Sarah contre le Terminator.

Ici encore, le film aborde le concept du voyage dans le temps. Cette fois, les protagonistes essaient de résoudre un problème futur en retournant dans le passé, avant même qu’il ne se produise. Il n’y a pas de paradoxe temporel et les changements sont voulus par les protagonistes.

kyle reese defends sarah1

Il est également question de cyborgs (le T-800 est doté d’un peau synthétique vivante, le faisant passer pour un humain), d’une guerre contre les machines, d’un futur apocalyptique… Vous aurez sans doute trouvé vous-même pas mal de références dans le Visiteur du futur.

Premièrement, le personnage de Florent est très proche du look de Kyle Reese. Manteau long, cicatrices, cheveux ébouriffés… On pourrait donc dire qu’il serait le fils caché de Kyle et du Doc de Retour vers le futur.

Ensuite, le concept de Robots Tueurs a directement inspiré l’épisode éponyme (le numéro 9). D’ailleurs, le petit laïus sur la culpabilité de Raph avant même qu’il ne décide de sauver le double du passé du visiteur est un hommage à une scène de Terminator 2.

 BaleTerminatorBig2.jpg

Enfin, dans l’épisode « le docteur », lorsque le visiteur empoigne Raph en hurlant « i’m gonna kick your fucking ass », c’est directement lié à un incident intervenu sur le tournage du 4e film : Christian Bale, qui joue le rôle de John Connor, s’était enfin énervé dans ces termes contre un technicien.

Plusieurs productions semblent avoir fortement influencé James Cameron pour son film, comme Cyborg 2087 de Micheal Rennie (1966), mais ce fut Terminator qui frappa le grand public.

Il est difficile de faire le tour d’une saga comme celle-ci, aussi je ne peux que pointer du doigt les éléments les plus évidents. Je compte sur vous pour compléter cet article dans les commentaires.

Next Time : Blade Runner

 

 

QUENTIN

 

Partager cet article

Repost 0
Published by François Descraques - dans Articles
commenter cet article

commentaires

clovis simard 09/03/2011 00:25


Bonjour,

Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page No-4: HATMAN !

THÉORÈME D'HATMAN , PHYSIQUE QUANTIQUE !
RELATIVITÉ
VITESSE LUMIÈRE
APOCALYPSE


Cordialement

Clovis Simard


romeo 20/11/2010 02:06


le truc merveilleux dans T1 c'est que pour la première fois de ma vie je vois un homme (john connor) qui née avant sont père, et oui chuck norris n'est pas le 1er homme a avoir été dépucelé avant
sont pere


sylvesta 11/10/2010 12:34


terminator I restera le film-fiction le mieux réussi pour moi car depuis toute petite je l'apprécie et je continue de le regarder à toute occasion propice.fiction oui!mais donne matière de
réflexion:pourquoi ne pas essayer de changer son destin?


Joe le rouge 02/03/2010 16:08


Eh bien florent, en fait, il n'y a pas de paradoxe. Comme expliqué plus haut, il s'agit d'un cycle. Mais ce cycle s'inscrit dans une progression du temps, non pas cyclique, mais linéaire. Si on
déroule le cycle dans l'ordre chronologique réel (passé/présent/futur), ça donne ça :

Rees arrive dans le passé
Rees et Sarah donnent naissance à John
Celui ci devient le chef de la résistance
Il envoie Rees dans le passé.

John pourrait très bien ne pas envoyer Rees dans le passé. Ce dernier y serait allé d'une manière ou d'une autre, puisque john est (déjà) né.


Florent 22/12/2009 18:04


Bel article sur Terminator^^

Cependant j'aimerais partager un problème que j'ai par rapport à la série des Terminator.

Chronologie :

Guerre nucléaire
John connor devient chef de la resistance
Envoit son père dans le passé pour qu'il sauve sa mère et qu'il existe
John connor vit


Donc le problème scénaristique c'est qu'en fait John Connor ne peut pas exister à la base,il ne peut pas devenir le chef de la resistance, comment pourrait -il vivre avant qu'il ai envoyé son père
dans le passé pour la première fois.
C'est comme le problème de la poule et de l'oeuf, l'un dépend forcément de l'autre :
kyle reese doit aller dans le passer sauver Sarah, il doit y être envoyé par John, sauf que John n'existe pas encore logiquement.

Je ne sais pas si tout le monde m'a suivi, c'est un peu compliqué.^^

Même si il y avait eu un futur alternatif c-a-d avec un autre Chef, l'histoire ne se serait pas déroulée car Skynet n'aurait pas envoyé de terminator dans le passé pour tuer sarah et donc pas de
kyle ni de John.

Voilà je voulais partager ceci parce que ça me trottait dans la tête depuis un moment ;)


Cassandre 16/12/2009 13:02


Moi aussi j'ai été très dessus par le 4.
J'ai comme l'impression qu'il n'ont pas du tout tenu compte de la serie. Ce qui est dommage car elle apporte pas mal de truc à l'histoire. Bon c'est vrai parfois ils prennent un peut de liberté,
mais je pense que les films ne racontant vraiment pas tout, ils ont une bonne margent de manoeuvre.

Enfin bref, le 4 pas terrible


MaTThieu 16/12/2009 07:25


Alala, Kyle Reese, c'te classe quand même... "j'ai l'air d'un clodo mais j'ai un fusil à pompe, donc je t'em***** " héhé.

Moi j'ai bien aimé le 3, la fin est géniale. Le 4 par contre, je m'attendais à un monde beaucoup plus apocalyptique, c'était le gros point noir pour moi, j'attendais les champs de cranes, tout
ça... sinon le 4 est super, même le easter egg avec scharzy est bien fait =)

Et c'est vrai toutes ces références du visiteur du futur?
Terminator n'est une référence que pour le VDF? Et les autres séries et couts métrages de Maitre Descraques, qu'en est il?


Myrddraal 15/12/2009 16:52


cyclicité : tourne en rond ( au point A il se passe quelques chose qui ne se passe que si X est envoyé du futur, mais Y ne peut envoyer X que si A a lieu Oo space je sais mais c'est pas si
compliqué en fait)

paradox : impossibilité : A est envoyé par B pour protéger B mais il échoue donc B ne peut pas être envoyé


ya bien nuance :p (j'ai fait un bac L ^^ pas besoin de diplôme d'astrophysique)


Cassandre 15/12/2009 10:08


Tout à fait Sarah...(bon non je vais pas le faire :p). Je suis d'accords avec toi. D'ailleurs le john Conord du futur le sais bien. Il doit envoyer son "père" dans le passé pour naitre un jour.
Imagine le dilème.....mais la question c'est... Syknet à t'il fait une erreur en envoyant Le terminator tuer Sarah connord ? Car , si l'on se tiens à la tese du futur pre-déterminer, c'est là que
tout commence. C'est Synet qui déclanche la serie d'évement qui va faire de John son pire ennemi

Il aurait suffit à Skynet de ne pas envoyer le Terminator. C'est con une machine franchement....

Quand à savoir si c'est un "pardoxe" ou un "cyclicité", oulala désolé faut que je revise mes etudes de physique quantique......Tin j'ai mal à la tête...


Quentin Caffier 14/12/2009 11:09


Si l'on se base sur le principe que le destin est figé, alors il n'y a pas de paradoxe.

Le film "L'armée des 12 Singes" (un remake de "La Jetée" de Chris Marker) part du même principe : tout ce que tu essai de faire pour modifier le temps a déjà eu lieu, même les aller retour
temporels sont prévus...

Le problème dans Terminator n'arrive qu'à partir du 3 puisque c'est là qu'une réalité alternative apparait. Dans le 1 et le 2, tout ce qui arrive est prédestiné...


Myrddraal 13/12/2009 17:49


cyclicité et non paradoxe :p pas tout a fait la même chose :D


sarah 13/12/2009 11:57


Bon, terminator est un film culte soit, ça a donné plein d'idée au futur maman pour appeler leur fille, soit ( comment ça je prend mon cas pour des généralité)... par contre, il s'agit d'un des
films avec le plus gros paradoxe temporel de.... tous les temps si j'ose dire...pire que Futurama ou ou Frey est son propre grand père.... En effet, john connor ne serait jamais venu au monde, si
en premier lieu "le terminator" et Kyle Reese n'avaient pas été envoyé pour tuer Sarah.... Si c'est pas du paradoxe temporel, je ne m'y connais pas....


myrddraal 13/12/2009 11:52


dans le deux c'est un T101 et dans le premier aussi il me semble, mais ça change tout le temps comme tu dis ^^


Le Médiocre 13/12/2009 00:49


Tout a fait d accord avec myrdrall pour le 3.

Au fait, dans terminator 1 et 2, je crois que c'est T 500.
Pfff de toute facon ca change toute les trente seconde


timthenerd 12/12/2009 21:58


ca veut dire " je vais te botter ton ptit cul tellement fort que tu le sentira plus au moment d'aller sur le trône"


petitjean77 12/12/2009 20:14


sa veu dir koi "i’m gonna kick your fucking ass" ?


Myrddraal 12/12/2009 15:50


je vais juste me permettre de faire un poil comme mobius :p

Personnellement terminator, malgré son titre et son image de "film bourrin" qui lui colle toujours a la peau.

Le 1 : bien, bonne intrigue, bons acteurs, un schwarzy très convaincant.

Le 2 : probablement le meilleur, avec une magnifique interrogation sur le futur, s'il est absolu ou relatif, etc ... et encore une fois avec des acteurs fabuleux.

Le 3 : n'a aucune raison d'être, un magnifique navet (même pas un nanar) enfin, j'ai vraiment pas aimé du tout, c'est absolument pas logique avec ce que l'on sait déjà. (avis hautement
subjectif)

The sarah connor chronicles : a su bien s'en tirer en proposant des intrigues intéressantes, des questionnements pas mal, mais pêche par un peu trop de libertés

Renaissance: CE N'EST PAS UN TERMINATOR 4; voila ce qu'il faut surtout retenir, il lance une nouvelle série avec une belle intrigue un très bonne ambiance, des personnages plutôt convaincants.
malheureusement, trop de facilités dans le scénario. De même il a su oublier le 3, ce qui était la meilleure chose a faire. (quant au clin d'œil a shwarzy, je l'ai trouvé très a propos:p )

Pour conclure : terminator est une excellente série, tout simplement culte et incontournable dans le monde de la SF moderne. Malheureusement la tendance a sombrer dans la facilité s'est trop faite
ressentir.

je suis ouvert a toute remarque CONSTRUCTIVE :p

Voila, continuez comme ça bande de nerdz français :p


Mobius one 12/12/2009 14:56


Terminator est sans aucun doute une des meilleures saga de SF.

- Le 1 m'a cloué à mon fauteuil tellement je n'imaginais pas que Schwarzy puisse aussi bien jouer un méchant pareil.
- Le 2 est le meilleur de la série, avec une mention spéciale à Robert Patrick qui est excellent dans le rôle du T1000. Cameron a même réussi à rendre la première partie du film assez stressante :
même si on sait d'avance que Schwarzenegger sera le gentil, la mise en scène nous fait douter et on se demande qui est vraiment le gentil.
- Le 3 est une bonne surprise au premier visionnage car on ne s'attend pas à cette auto-dérision qui n'aboutit pourtant pas à une happy-end. Par contre, son intérêt diminue au fil des visionnages
car il n'y a plus de surprise, ce qui ne l'empêche pas de rester assez divertissant.
- Le 4 est un divertissement parfaitement regardable (même si certains moments sont parfois risibles). (mention spéciale aux effets spéciaux pour l'apparition pixelisée de Schwarzenegger).

Note : on peut trouver une légère ressemblance entre Terminator et le docteur Castafolte : Dans Terminator 2, le T800 essaie d'avoir un comportement plus humain si on lui demande. Le docteur
Castafolte est également un robot dont le but est d'être le plus humain possible (au point de s'arrêter de fonctionner quand il découvre qu'il est un robot). Les deux personnages évoquent le thème
de la limite entre la machine et l'humain.


Antoine GARDIN 12/12/2009 14:39


Le fait que le personnage d'Henry Castafolte, qui est d'aillleurs un cyborg, porte un code barre sur son bras gauche....
Est-ce une référence à Kyle Reese, du premier Terminator, qui avait également comme tatouage un code barre??? ^^


BOUTIQUE

AFFICHE-JEU-LA-RELEVE AFFICHE-DVD-Saison2.jpg AFFICHE-DVD-Saison2.jpg AFFICHE-DVD-Saison2.jpg

AFFICHE-BO-2.jpg AFFICHE-DVD-v3.jpg Laura_Descraques_boutique.jpg

Rechercher Une Vidéo